Le Syndicat des Compagnies Aériennes Autonome (SCARA) vient de remporter une sorte de victoire à la suite de la création en France par décret d’une nouvelle autorité de supervision indépendante (ASI), tout au moins plus indépendante que la précédente, celle-là même qui avait été désavouée par le Conseil d’Etat. Pour mémoire, l’ancienne ASI dépendait directement Direction du Transport Aérien (DTA), elle–même dépendante de la DGAC. Cette nouvelle ASI sera chargée d’homologuer les tarifs des redevances aéroportuaires et de donner un avis sur le contrat de régulation économique, véritable feuille de route entre ADP et l’Etat pour la fixation du niveau des redevances et des investissements. On se souvient que le dernier contrat signé par ADP et l’Etat avait été attaqué par le Scara au conseil d’Etat. Toutefois, le syndicat reproche que cette ASI ne soit pas encore totalement indépendante à l’image de l’autorité de régulation des activités ferroviaires et routières ( ARAFER ).