On pensait le projet SK 105 Skylander mort et enterré depuis 2013, date de la liquidation de la société Sky Aircraft.  Mais dans l’ombre, son initiateur, Serge Bitboul, a su nouer des relations solides avec le groupe chinois Tianjiiao Général Aviation qui s’est porté acquéreur, courant juin des la maquette numérique du Skylander (plan et calculs du prototype) pour un montant de 1,9 million d’euros. Mieux, le groupe qui a payé rubis sur l’ongle se serait engagé à construire 4 usines du futur appareil, deux en Chine et deux en France, avec à la clé 150 embauches en France. « Les Chinois auraient reconnu la qualité du travail réalisé à l’époque par mes ingénieurs. C’est un bon avion, ils veulent en produire 6000 pour le seul marché chinois » aurait décalé Serge Bitboul à notre confrère le Parisien.  Le Skylander est un biturbopropulseur de 19 places, à l’époque Serge Bitboul avait estimé le marché potentiel, sans l’offre chinoise, à plus de 1000 appareils. Présenté au salon du Bourget, il se voulait déjà polyvalent entre transport de passagers, de fret et avion médicalisé pour l’evasan. Son train doit lui permettre de se poser sur des terrains sommaires, il n’avait pas beaucoup de concurrents à l’époque, le Skytruck polonais et la vieille version du Twin Otter.  Aujourd’hui, le Cessna Denali est dans les tuyaux et il aura la même configuration. Ce rachat aura permettra peut-être de trouver une solution au contentieux entre la Région qui a investi 21 millions d’euros en prêts remboursables. Il n’est pas établi que le futur groupe veuille s’installer à Chambley, c’est plutôt la Région de Toulouse qui pourrait accueillir le projet.