Elle était attendue pour cette année mais il faudra compter plutôt sur 2017 : le gros mono-turbopropulseur tchèque SM-92 (TE) Praga Alfa devrait prochainement recevoir son sésame européen. Il s’agit d’un appareil de neuf places à aile haute et train classique qui est une sorte de Kodiac tchèque. Il a été lancé par le bureau d’études NKF Technoavia à la suite d’un appel d’offres émis pour l’Aviation civile russe dans les années 90, il fallait trouver une sorte de remplaçant aux vénérables Antonov 2. Depuis l’appareil a sensiblement évolué : il s’st équipé d’un système de dégivrage, de nouveau frein mais surtout d’un G1000 avec des écran 11 pouces. Il a aussi au passage changé de nom devenant le SM-92T (E) Praga Alfa. Praga est un atelier Part 145 basé sur le terrain de Hradec Kravolé en République Tchèque. Côté motorisation : deux options sont possibles soit une turbine General Electric GE 601 de 777 shp ou une GE H80 de 800 shp. Naturellement, il sera décliné en avion pour le largage para, l’Evasan, etc. Dans sa version initiale de 1993, 40 exemplaires avaient été vendus.