Qu’importe le flacon pour que l’on ait l’ivresse. La réplique belge du Stampe SV4 conçue et produite par Raoul Séverin a obtenu son laissez-passer en vue d’obtenir la certification ULM allemande qui est beaucoup plus contraignante que notre régime déclaratif. Par ailleurs, le Stampe SV4 RS ( pour Raoul Séverin ) devait prochainement recevoir une fiche d’identification française pour voler chez nous. Il s’agit donc d’une réplique à l’échelle 1 du fameux avion de voltige franco-belge. En effet, rappelons qu’il a été produit conjointement par les deux ingénieurs concepteurs Stampe et Vertogen, mais également par la Société nationale de construction aéronautique du Nord (SNCAN). Il a pas mal servi aux écoles de pilotages, mais également chez les militaires au point de constituer la première monture de la patrouille d’Étampes qui allait devenir bien plus tard la patrouille de France. Bien que la voltige ne soit pas expressément autorisée en ULM, Raoul a voulu que son ULM soit capable de prendre -9/+4,5G, sans doute une sage précaution si les pilotes voulaient un peu taquiner cet ULM particulier. Pour ceux qui veulent s’offrir un Stampe, sans avoir le carcan réglementaire du CNRAC, l’appareil sera disponible totalement terminé ou bien à construire. Le kit de base comprend un lot matière qui permet, après deux stages de 4 jours chez le concepteur, de sortir le fuselage, les ailes et les gouvernes. À l’avenir, plusieurs formules de kit avancé seront proposées. Le prix de base est de 15000 euros environ sans moteur et sans avionique. Quatre motorisations sont disponibles : les Rotax 912 et 912s, le Walter Mikron et le D-Motors. Le prix de la version totalement terminée sera de 80 000 euros. www.ultralight-concept.be