Les 19 et 20 mai derniers avait lieu la fête aérienne de l’Amicale Jean-Baptiste Salis sur l’aérodrome de La Ferté-Alais. En ce centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, plus de 40 000 personnes se sont pressées tout au long du week-end pour assister aux 5 heures de show dans le ciel du plateau de Cerny. Le temps était magnifique, mais le soleil n’a pas été le seul responsable du succès de cette 46e édition du traditionnel meeting de la Pentecôte. En effet, le public attendait le retour d’une légende volante : le mythique Corsair, rendu célèbre grâce à la série télévisée « Les Têtes brûlées », dont l’histoire était inspirée de celle de Gregory « Pappy » Boyington, un As, ancien Tigre Volant totalisant 28 victoires dont une grande partie sur Corsair. Telle une star, l’avion trônait à Cerny à l’entrée du parc statique. Entouré de sa cour, une centaine d’avions de collection de toutes les époques, il attirait tous les regards. C’est ensuite escorté par ses descendants de l’Aéronavale qu’il est apparu à la tête d’une formation en forme d’ancre de marine avec quatre Rafale, un Falcon 10 et un MS.760 « Paris ». Les quatre Rafale Marine font partie de la 12F, flottille fêtant cette année ses 70 ans et ayant, de 1953 à 1963, utilisé des F4U. Ils formaient la traîne du « prince » Corsair aux mains d’un autre descendant, celles de Jean-Baptiste Salis. Baptiste Salis, devenu pilote émérite comme ses aînés avant lui, présenta aussi en solo la bête enfin de retour en vol.

[…]