Aviation-et-Pilote_vent-de-travers

Bien formés par des instructeurs qui ne laissaient rien au hasard, ni ne laissaient rien passer, aucun pilote de notre rédaction n’a jamais eu le moindre complexe vis-à-vis du vent de travers, ce qui est indispensable pour voyager très loin en toute tranquillité d’esprit, du décollage jusqu’au parking à l’arrivée. Ceci devrait rassurer tous ceux qui craignent le vent de travers comme la peste, car il y en a, hélas ; nous avons constaté, pour voler régulièrement en place droite, que le pilotage de certains lecteurs et amis, pourtant expérimentés, peut dans ce cas devenir approximatif, chaotique, voire désespéré. Et nous nous demandons toujours comment cela est possible !

Après des heures de discussion avec un instructeur qui nous a un peu déprimés en expliquant que, avec ou sans vent, de nombreux brevetés ne savaient pas « piloter » leur approche, puis la lecture des ouvrages américains qu’il nous avait conseillés, nous sommes finalement revenus à ce qui nous a semblé la meilleure source possible, à savoir un article publié en 1994 chez nous par l’un de nos rédacteurs, Ludovic André, « le » Ludo de Smartcockpit.com

[…]