Loin des déclarations sans lendemain de son prédécesseur, Patrick Ky, pilote privé lui-même, a constitué une équipe qui travaille à changer les règles de certification, de maintenance, de réparation, mais aussi de modifier le système réglementaire de l’enseignement du pilotage et de suivi des structures légères, comme les aéro-clubs. C’est la Task Force for General Aviation. Les procédures de réparation et de modification des équipements de nos avions (y compris l’acceptation des STC venus des USA) n’ont pas été oubliées.

C’est une véritable bouffée d’oxygène pour toutes les parties constituant l’aviation générale. D’autant plus que l’Agence n’hésite pas à communiquer sur le sujet et rend compte de l’avancement des tâches et du calendrier d’application. Le 8 octobre, toutes les composantes de l’aviation générale étaient réunies à la DGAC pour assister à la présentation du résultat des travaux de l’Agence. C’est clair : maintenant, il s’agit d’une réalité, les choses vont changer pour l’aviation générale.

[…]