Par Jean-Michel Bossuet, Photos DHL, Dassault, easyJet, Ryanair.

En Europe, pas de surprise, ce sont les low cost qui animent le marché, au moins en ce qui concerne les recrutements de « masse ». Chez Ryanair, la sélection de pilotes est permanente. Le niveau d’entrée minimum se situe, en général, au stade CPL, IR et MCC, en sortie d’école avec environ 200 heures. La compagnie irlandaise recrute également avec une expérience plus élevée, mais elle a une nette préférence pour les « low timers ». La moyenne d’âge est d’environ 21 ans. On peut considérer qu’une douzaine de candidats entrent en QT tous les 15 jours, et ce malgré une sélection qui élimine la moitié des postulants.

Ryanair a un niveau élevé d’exigence pour ses pilotes

La compagnie recrute sans QT. Cette dernière est à la charge du postulant s’il passe le filtre de la sélection. C’est peut-être une des moins mauvaises solutions pour un jeune pilote puisqu’en contrepartie de la QT, Ryanair offre un contrat de travail. Certes, il faut pour cela devenir auto entrepreneur (version anglaise) et facturer sa prestation à la compagnie afin d’être payé.

[…]