En matière d’embauche, le secteur de l’aérien est égal à lui-même. Les périodes de vaches maigres alternent avec les périodes d’euphorie. Et on ne sait jamais combien de temps cela va durer. Depuis environ un an, en Europe, on sentait les frémissements d’une reprise. Il semble qu’aujourd’hui, nous soyons dans l’affolement général avec des recrutements de tous types de pilotes, un peu partout.

Comme toujours, celle qui donne le « la » dans ce domaine est Air France. Les embauches sont reparties de manière significative depuis octobre 2016 avec le recrutement d’une cinquantaine de pilotes. Ils proviennent d’une liste transitoire qui est composée de gens ayant (naturellement) réussi la sélection et provenant, selon un accord signé, pour un premier tiers de pilotes professionnels ayant passé la sélection avant 2009, d’un second tiers de pilotes de l’ENAC sortis avant mars 2014 et d’un troisième tiers de PNT venant de HOP ! Entre octobre 2016 et mars 2017, 157 pilotes auront été embauchés par Air France, 100 pour la compagnie mère et 57 pour Transavia. Cette dernière devrait en effet recevoir trois appareils supplémentaires au printemps.

[…]