Les fabricants du VL3, Jean-Marie et Jean-Baptise Guisset, sont rentrés de Blois avec le sourire. Le nouvel intérieur tout en cuir dévoilé à Aero 2016 connaît un véritable succès, les ex-pilotes de Cirrus ou de Lancair qui passent à l’ULM pour diverses raisons choisissent cette option luxueuse produite par un sous-traitant de VL3. Et à 8500 euros, l’option représente aujourd’hui 50 % des commandes. A ce titre sur le salon de Blois, 7 machines ont été vendues, il est vraisemblable que le cuir ait largement contribué à ce résultat. Aujourd’hui, les frères Guisset attendent l’homologation ULM en Espagne et au Portugal pour parachever la couverture européenne de la distribution du VL3. Les premières machines viennent d’être livrées en Norvège, au Danemark et en Suède. La production est aujourd’hui de 5 machines par mois pour un rythme de vente de 1,3 machines par semaine ; le marché européen est d’environ 70 machines par an. Parmi les dernières nouveautés chez VL3, il faut citer le montage d’une injection LAD sur les moteurs Rotax 912. Pour le moment, cette installation est en phase de test auprès d’une demie douzaine de propriétaires, elle est réalisée par le distributeur suisse mais, en fonction des résultats, les VL3 pourront être équipés de série par cette injection. Les premiers retours sont aujourd’hui très bons, LAD avait expliqué cette installation avait déjà 5000 heures de fonctionnement à son actif.