L’avion de voltige expérimental utilisé par Siemens pour son programme de motorisation électrique a fait son premier vol le 24 juin dernier avec Walter Extra aux commandes, sur l’aérodrome de Schwarze Heide, près Dinslaken ; celui-ci a duré un peu plus d’une dizaine de minutes. Pour ce appareil, Siemens a développé un nouveau moteur de 260 kW, le Sp260D qui ne pèse que 50 kilos… Il est d’ailleurs d’un volume très réduit et sous le capot la plus grande partie de la place est occupée par des batteries. Ce programme associe d’ailleurs Grob, Extra Aircraft, MT-Propreller et Pipistrel pour les batteries. Le courant passe de nouveau entre Siemens et ce dernier, on se souvient que une traversée de la Manche n’avait pas pu être réalisée par Pipistrel faute de pouvoir utilisé le moteur Siemens «en toute sécurité». Pour l’heure, ce vol apparaît comme une avancée selon Franck Anton, le responsable du département eAircraft de Siemens ;en effet, dans le cadre d’une installation hybride, cette motorisation offre de réelles perspectives pour l’équipement d’avion de quatre places ou plus. Le choix de l’avion Extra s’explique par sa solidité pour servir de banc de test volant. Rappelons que Siemens travaille avec Airbus sur un programme qui vise à l’horizon 2030 à produire des appareils régionaux hybrides disposant d’un range de 1000 km.