Les perspectives d’emploi sur le front des pilotes se sont nettement améliorées. Au point que l’EPAG-NG et l’Institut Aéronautique Amaury de la Grange (IAAG) ont décidé d’ajouter à leur catalogue de formation une session de formation à l’ATPL théorique sur place à Merville en «présentiel». Auparavant, la partie théorique de cette formation était uniquement disponible par correspondance. Cette dernière formule subsiste, mais les élèves qui veulent un environnement «salle de cours» pourront voler et étudier sur le fameux aérodrome du Nord. La partie pratique sera naturellement assurée par l’EPAG-NG, récréée, il y a trois ans, après la faillite de l’EPAG, version Cadet d’Air France. La formation théorique dure six mois contre 12 pour la partie pratique. À noter également que le cursus modulaire (théorique et pratique) est également possible. Autre intérêt, la formation sera en anglais et les supports de cours seront fournis par Bristol. En fait, c’est l’EPAG-NG qui gère le dossier, l’IAAG étant un sous-traitant. Les étudiants qui veulent se loger pourront profiter du Château de la Motte au Bois qui a vu des dizaines d’élèves pilotes dans ses murs à la grande époque. Côté EPAG, la saison a été entachée par l’accident de Sébastien Hugault, l’un de ses instructeurs. Il a été victime d’une chute qui l’a éloigné de l’école durant 9 mois. La saison des QT Caravan et PC-6 avait été perturbée. Sébastien a repris son job cet été et deux sessions de QT ont déjà été organisées