C’était une grande première : le Savoyard Matthieu de Quillacq était présent pour montrer un Ranabot, la version biplace côte à côte, classe 6 (hélicoptère ULM) du constructeur italien Hélisport Hélicoptère. Matthieu n’est pas un habitué de ces grand-messes aéronautiques, mais cela a permis au moins de faire connaître l’appareil au grand public et surtout à des clients potentiels comme des délégations militaires étrangères. Des pilotes de Tigre sont venus discuter pale et rotor avec l’importateur français. L’appareil présenté était celui de Matthieu : un Ranabot de la première génération avec plus de 2000 heures au compteur et dans un état irréprochable, motorisé par un Rotax EPA de 130 ch qui dispose d’un potentiel de 2000 heures et dont Mathieu vante la fiabilité. L’arrivée du Rotax 915 est donc un non-événement pour le constructeur : «  si l’on avait dû attendre l’arrivée du Rotax 915, on aurait pris 6 ans de retard ». Malgré l’expérience en vol de Matthieu et le caractère léger de son installation, il n’a pas été autorisé à venir en vol jusqu’au Bourget, il n’est d’ailleurs pas le seul, les autres constructeurs sont venus en voiture avec leur ULM sur remorque… Curieuse organisation que celle du Bourget où les appareils sont cloués au sol. Matthieu a donc volé depuis Barcelonnette jusqu’à un petit village de la région parisienne avant de prendre la route jusqu’au SIAE. Rappelons que le Ranabot est un ULM pilotable avec un « simple » brevet ULM. Pour ceux qui ne connaissent pas Matthieu, ils peuvent toujours tenter de chercher sur Internet le film promotionnel, réalisé il y a quelques années en montagne derrière une voiture… Des images superbes.

 

new-ranabot2