Simple, abordable, souriante mais redoutablement efficace. Mélanie Astles a obtenu pour la première fois de la saison un podium sur Extra 330 LX à l’occasion du Red Bull Air Race, ce week-end à Indianapolis. Rappelons qu’elle vole dans la catégorie Challenger Cup qui est l’antichambre de la catégorie reine, la Master Class. Mélanie avait déjà créé la surprise (mondiale) en devant la première femme pilote à être sélectionnée pour les courses aériennes énergisantes. Au bout de 6 courses, après avoir appris beaucoup de ses erreurs, elle obtient la deuxième place derrière le pilote polonais Luke Czepiela. Elle a su effectuer des «vols propres», sans pénalité, non sans avoir visionné des heures de vidéo sur ses précédentes prestations. Rappelons que Mélanie, à 34 ans, se classe parmi les cinq meilleures femmes pilotes de voltige du Monde. Cette victoire est d’autant plus méritée que Mélanie est une infatigable bosseuse, doublée d’une authentique passionnée. Grâce à cette passion, elle s’est construite une carrière qui l’a menée d’un simple job de pompiste jusqu’à l’ENAC devenant à la fois détentrice d’une licence de pilote de ligne et de la qualification d’instructeur au sein de l’école. Cette forme d’addiction positive au plaisir de voler l’a également conduite des modestes compétitions de voltige à l’élite mondiale de la discipline. Et bien sûr, vous l’avez compris, ce n’est pas fini.