Quoi de mieux que quelques chiffres pour planter le décor ? Et comme le décor laisse une large place à la turbine Rolls-Royce, née Allison, commençons par elle. Avec 420 ch maximum au décollage, et pour une période de cinq minutes, les chevaux ne manquent pas ! Après ces fatidiques cinq minutes, il vous faudra vous contenter de 369 ch. Au décollage, en faisant donner toute la cavalerie, vous allez obtenir un taux de montée de 3 000 ft/m. Si d’aventure, vous aviez besoin de prolonger l’expérience, le manuel de vol indique qu’en cas d’urgence, vous pouvez oublier les limitations et utiliser les 420 ch en continu.

Il vaudrait mieux pour vous que cette urgence vous oblige à monter plutôt qu’à augmenter significativement votre vitesse de croisière. Car l’installation d’une turbine dans le nez du Maule ne l’a pas transformé en bête de course. La traînée provoquée par l’aérodynamique de la cellule reste bien présente et on pourrait surnommer le Maule M-7-420AC Draggy McDragface !

[…]