Les gouvernements se succèdent, mais les vieux réflexes demeurent. Inexorablement et notamment en matière de taxation. C’est une nouvelle fois le secteur du transport aérien qui fait les frais des exigences fiscales et économiques de l’État. À l’issue d’un second Conseil de défense écologique, Élisabeth Borne, qui était encore ministre des Transports, a annoncé, le 9 juillet, la mise en place d’une nouvelle taxe, une « écocontribution » de 1,5 à 18 euros sur les billets d’avion. Elle sera mise en place dès 2020 sur les vols au départ de la France, à l’exception des vols en direction de la Corse, des DOM et des lignes d’aménagement du territoire. Elle devrait rapporter 180 millions d’euros et son produit sera affecté à l’Agence des financements des infrastructures de Transport de France (AFITF). La ministre des Transports a clairement évoqué « le message des Français qui veulent que les plus pollueurs financent notamment la SNCF ».

[…]

L'actualité aéronautique

Print Friendly, PDF & Email