Par Jacques Callies avec C. Leroy Cook, Photos Jean-Michel Bossuet

Voilà plus de 80 ans que la superbe silhouette des biplans Waco fait rêver les passionnés. Dans les années trente en effet, la Waco Aircraft Company a commercialisé les premiers exemplaires de cet appareil aujourd’hui légendaire. Plus de 5 000 heures de travail sont alors nécessaires pour assembler cette magnifique machine « à la main » et avec un grand souci du détail. Robuste et imposant au regard des standards reconnus, les Waco sont parmi les plus recherchés – et les plus chers – sur le marché. Réputés pour leur solidité et la qualité de leur construction, ils ne sont malheureusement pas à la portée de toutes les bourses, surtout en pleine crise économique d’alors. A près de 8 000 $, seuls les plus fortunés ont accès au rêve…

Né en 1920 à Loraine dans l’Ohio, la firme Waco doit son nom à son fondateur, George E. Weaver, l’appellation de Waever Aircraft Company s’étant rapidement transformé en Waco dans le langage courant. Après le départ de Waever en 1921, ses deux ex-associés décident de rebaptiser l’entreprise Advanced Aircraft Company puis, devant l’insistance du public qui fait toujours référence au Waco, en Waco Aircraft Company. La réputation de qualité de ses avions lui permet de s’agrandir rapidement, devenant même le plus grand constructeur au monde en 1928 avec 653 appareils produits. Malheureusement, la crise économique de 1929 fait s’effondrer la demande pour les produits haut-de-gamme. L’entreprise est alors obligée de se retourner vers une activité de sous-traitance qui restera la sienne jusqu’à sa fermeture en 1964.

Le dernier des associés, Clayton Bruckner, meurt sans descendance en 1977. Les brevets de la Waco Aircraft Company sont tombés dans le domaine public depuis longtemps quand Richard Kettles et Michael Dow, les deux associés d’une entreprise de travail aérien de Capital City Airport, près de Lansing, Michigan, décident de relancer la construction d’un old-timer pour les amateurs de rétro. Vers le milieu des années 80, ils retrouvent les plans du Waco YMF5 au Smithsonian Institute de Washington DC. Et sous la bannière de la société créée pour mener à bien leurs projets, Classic Aircraft Corporation, les deux hommes font plancher des ingénieurs sur quelques améliorations qui tiennent compte des progrès accomplis en 50 ans. L’avion qui en résulte est ainsi un savant mélange des anciens et des modernes : des thirties, il garde le charme suranné de ses lignes et des eighties, un confort et des équipements d’aujourd’hui et nous vous en avons présenté le modèle YMF-5 il y a quelques années.

[…]