Voilà 50 ans, aux États-Unis, les premiers hommes marchaient sur la Lune, le « flower power » chantait à Woodstock en réponse à la guerre au Vietnam, le Boeing 747 et Concorde faisaient leurs premiers vols tandis que des centaines d’avions légers sortaient tous les mois des usines de Wichita. L’Experimental Aircraft Association (EAA), créée en 1953 par Paul Poberezny, n’était alors qu’un groupe de marginaux un peu rebelle, qui s’obstinait à construire des avions en dehors du cadre industriel. Le mouvement avait pris de l’ampleur dans les années soixante, rejoint par les fans de warbirds et d’avions anciens, au nom de l’amour commun de la belle mécanique. Un bon millier d’avions affluait alors au rassemblement annuel qui se tenait à Rockford, aérodrome à l’ouest de Chicago, depuis 1960. Le site devenant trop petit, l’EAA choisit de retourner vers les grands espaces de l’État voisin du Wisconsin, et plus particulièrement à Oshkosh, dont les deux grandes pistes sans intersection allaient permettre d’offrir un show plus spectaculaire, tout en continuant à accueillir les avions des membres.

[…]

L'actualité aéronautique

Print Friendly, PDF & Email