D’après un rapport du Bureau d’enquête sur les accidents d’aviation de la Confédération suisse.

Renseignements de base

Le samedi 29 juillet 2006 vers 17:00 h, le pilote se rend sur le champ d’aviation de Neuchâtel dans le but d’effectuer un vol local avec un Ecolight Eurostar EV 97. Il se rend ensuite dans le local réservé aux pilotes pour la préparation de son vol et accomplit les formalités d’usage. Selon ses dires, il effectue sa visite prévol dans le hangar. Après la mise en marche de l’Ecolight, il accomplit un contrôle du moteur à l’endroit prévu à cet effet.

Vol de l’accident

Vers 17:20 h, le pilote de l’avion, seul à bord, s’engage sur la piste 05 en asphalte de l’aérodrome de Neuchâtel et décolle peu avant 17:25 h. Après avoir franchi la rangée d’arbres situés dans le prolongement de la piste, le pilote rencontre une forte résistance dans les commandes de profondeur. Dans sa déposition le pilote a déclaré :«…J’étais à 5200 tours, j’ai ensuite arrêté la booster pump, mis les flaps sur zéro, réduit la puissance sur 4800 tours comme le prescrit l’AFM et vérifié la vitesse qui se trouvait sur 110 km/h….Après avoir baissé le nez, quelques temps après, j’ai remarqué que l’avion avait tendance a fortement piqué du nez. J’ai alors dû tirer fortement sur le manche, j’ai remis pleine puissance, l’avion est revenu un peu dans une assiette normale, tout en devant maintenir une forte pression sur le manche. J’ai alors essayé de trimmer l’avion, mais je n’ai pas trouvé tout de suite le levier de trim. J’ai tenté de regarder où il était, en vain. Puis j’ai regardé à nouveau dehors pour voir que l’avion piquait à nouveau, j’ai alors tiré à nouveau sur le manche et l’avion a touché l’eau….Le moteur fonctionnait parfaitement. Aucune vibration à signaler. Pas de changement de bruit particulier. »

[…]