Connaissez-vous David Fabry, « your private aviation wingman » ainsi qu’il se définit, ce qui signifie quelque chose comme votre partenaire en aviation générale, le copilote qui saura vous assister quand il le faut ? Si David est nouveau dans la confrérie des vendeurs d’avions, cela fait plus de dix ans que nos routes se sont croisées et j’ai gardé un souvenir aigu de notre première rencontre. C’était à Reykjavik, en juillet 2005, aux premières heures de « Cap sur Oshkosh ». J’avais confié à David le soin de vérifier le niveau d’huile du N77GJ et il m’avait annoncé un niveau si bas qu’il signifiait que l’aventure s’arrêtait là pour moi. Fort heureusement, ce n’était qu’une mauvaise blague, sans doute l’a-t-il oubliée, mais pas moi ! David avait su se faire pardonner plus tard, j’avais découvert une personnalité chaleureuse et passionnée, et aussi le Bombay Blue Saphir – un détail, certes, mais la vie est faite de détails, n’est-ce pas –, qui accompagne depuis mes gin and tonic, un breuvage que je recommande car il protège à la fois de la malaria et de la réalité.

[…]

L'actualité aéronautique

Print Friendly, PDF & Email