Le constructeur Pipistrel poursuit son implication dans le projet HY4 ! avec la fourniture de la partie fuselage et du système de propulsion. Ce projet qui a été initié par le centre de recherche aérospatiale allemand DLR (Deutsches Zentrum fur Luft und Raumfahrt) vise à étudier la faisabilité d’un avion hybride avec un moteur à hydrogène qui fournirait de l’électricité à un moteur électrique de 80 KW. Pour le moment, le prototype est constitué de deux cellules de Taurus, le motoplaneur de Pipistrel, reliées par une aile principale. Le constructeur est également chargé de la propulsion grâce à un moteur monté entre les deux cellules au centre de l’aile, ce premier prototype sera donc un quadriplace. L’objectif visé par HY4 ! est d’imaginer à terme un avion de transport d’une capacité de 60 places, susceptible d’être déployé sur des lignes régionales et pouvant se poser sur des terrains de taille modeste. Le but est donc de permettre un vol commercial avec zéro émission. Le premier vol du prototype devrait donc avoir lieu prochainement. La vitesse de croisière sera de 145 km/h, et de 200 km/h maxi ; l’autonomie devrait être de 1500 km.