Nous avons rencontré François Billet, de General Aviation Partner, lors du rassemblement ULM de Blois qui s’est tenu en septembre dernier. Il nous donne des précisions sur le financement d’un appareil.

« Lors de l’achat, le paiement d’un avion peut s’envisager de plusieurs manières. En paiement cash ou bien au moyen d’un financement. Les solutions de financement sont multiples en fonction du mode de portage de la propriété et du choix de l’acheteur, mais aussi selon les souhaits des banques qui accordent le crédit. Le financement a évidemment un coût qui varie suivant les banques et suivant le type de contrat. Mais compte tenu des taux appliqués actuellement, leur impact sur l’heure de vol est relativement faible, même si on est loin des taux appliqués à l’immobilier, lesquels sont très bas. Il faut compter un taux de 3.5% en crédit-bail et 2.5 % en crédit classique. Pour des montants faibles, de 50 000 euros à 120 000 euros, on peut s’orienter vers une solution de crédit à la consommation avec un taux de 3.9 à 4.4 %, certes plus élevé, mais beaucoup plus facile à obtenir et donc plus adapté pour l’achat d’un ULM ou d’un avion d’occasion ancien. »