Le Groupe Safran a publié ses chiffres et ils sont bons : 240 millions d’euros de CA, soit 7,8% de hausse par rapport à l’an dernier même époque. L’activité des moteurs civils a progressé de 8,6%, et les dirigeants attendent une hausse entre 2 et 4% du chiffre d’affaires pour 2016. Parmi les faits marquants : le programme de développement des moteurs LEAP est dans le calendrier et Safran a livré le premier LEAP (LEAIP 1A + Nacelle) destiné à l’Airbus A320. Les compagnies aériennes seront livrées cet été. La certification du LEAP-1B destiné au Boeing 737 Max est en bonne voie, la livraison a eu lieu en octobre et l’appareil a effectué son premier vol en janvier. Le carnet de commandes de LEAP est de 673 moteurs, celui de CFM 56 de 543, soit un total pour CFM International de 13 949 moteurs. Par ailleurs, Safran a été sélectionné pour fournir les «meubles électriques» cockpit et arrière du H160 d’Airbus helicopters. « Ce trimestre, la croissance du chiffre d’affaires a été portée par les activités d’aéronautique. La forte dynamique du trafic aérien alimente la demande de services et incite les compagnies aériennes à investir dans de nouveaux appareils. Les activités de Sécurité ont également contribué à la croissance grâce à de nouveaux contrats et au chiffre d’affaires récurrent des contrats déjà en cours. La famille de moteurs LEAP continue à progresser comme prévu. Les premiers systèmes propulsifs de série seront bientôt livrés à la chaîne d’assemblage de l’A320neo d’Airbus à Hambourg, et leur entrée en service est attendue dans les prochaines semaines. Le LEAP 1-B satisfait toujours les attentes et se trouve aujourd’hui en phase d’essais sur trois Boeing 737 MAX. Le carnet de commandes totalise aujourd’hui plus de 10 500 moteurs, ce qui représente 74 % de part de marché des futurs avions moyen-courriers. Le moteur CFM56 bénéficie toujours d’une demande très forte, comme en témoignent les 542 commandes reçues au premier trimestre. », explique Philippe Petitcolin, le directeur général.