Les dernières annonces du GAMA (Association internationale des constructeurs d’aviation générale) ne sont pas de nature à provoquer un optimisme forcené. Pour le troisième trimestre 2016, le GAMA annonce encore un recul des livraisons d’avions neufs au niveau mondial par rapport à 2015. Les appareils équipés de moteurs à piston reculent de 3,2 %, les jets de 7,7 %, les hélicoptères de 16 % (pistons -17,6 %, turbines -15,3 %). Seuls les avions à turbine connaissent une timide progression de 1,3 %. Le ton est donné, le retour à la croissance n’est pas encore une réalité et la morosité pointe le bout de son nez. Les résultats décevants des ventes en Asie, et particulièrement en Chine, peuvent expliquer partiellement ces chiffres.

Tous les constructeurs d’aéronefs sont en attente de l’ouverture de ce qui est annoncé par tous comme le plus grand marché mondial de l’aviation générale : la Chine. Mais les constructeurs commencent à trouver le temps long. L’attente tourne à la torture pour certains. Nous avons profité d’une visite du salon aéronautique de Zhuhai (l’équivalent du Paris Air Show ou du salon de Farnborough) pour faire un tour d’horizon du marché de l’aviation générale chinoise. Vous pensez peut-être qu’il s’agit d’une destination lointaine et sans grand rapport avec notre avenir, mais le futur de l’aviation chinoise pèse déjà lourdement sur le nôtre.

[…]