Depuis le 4 décembre 2014, certaines règles dont la définition était une compétence nationale ont été remplacées par des règles européennes harmonisées. Il existe, certes, quelques exemptions nationales possibles, mais elles ont été minimisées. Voici, pour les pilotes VFR d’aéronefs légers, les principaux changements applicables depuis le 4 décembre 2014.

Interdiction des VFR en classe A

Sauf pour des missions bien particulières (évacuation sanitaire, services d’état), le trafic VFR est maintenant interdit en classe A. En région parisienne pour permettre l’accès en VFR au Bourget, à Enghien, à Issy les Moulineaux ou encore le transit de la CTR de Creil, les CTR de classe A ont été remplacées par des espaces aériens de classe D. Une stratégie équivalente a été mise en place dans les autres pays qui disposaient précédemment de CTR de classe A et qui avaient besoin d’autoriser les transits VFR. Par exemple, la CTR de Londres a été remplacée par de la classe D en septembre dernier. Pour éviter une prise en compte des VFR dans les espaces qui étaient définis par les CTR Paris et CTR Creil, des zones réglementées ont été mises en place pour restreindre l’accès des VFR à ces nouveaux espaces (LF-R 275 pour la CTR Paris). En gros, les couleurs des espaces aériens changent pour certaines CTR de la région parisienne, mais pour la plupart des pilotes VFR, ce changement est imperceptible.

[…]