En préambule, je dois vous dire que j’ai toujours apprécié Gérard Feldzer. Je ne sais donc pas si les quelques phrases qui vont suivre sont objectives mais vous pouvez me croire au moins sur un point, à savoir que je n’ai pu m’empêcher hier soir de lire son journal de pilote aventurier le jour même de sa réception à la rédaction, ce qui ne m’est arrivé qu’une seule fois, lorsque j’ai reçu la version non censurée du « Grand Cirque » de Clostermann. En bientôt quarante ans d’aviation, j’ai croisé de temps à autre Gérard Feldzer. Je me suis toujours tenu à bonne distance de lui car il vivait à un rythme et dans des sphères qui n’étaient pas les miennes, mais je l’ai toujours admiré pour son talent, sa culture, son enthousiasme, ses idées décapantes et généreuses, ses prises de risques maximales et sa soif de vivre qui en faisaient et en font encore un homme singulier.

Quelques histoires fameuses circulaient à son sujet depuis des lustres et voilà que j’ai découvert à la lecture de son livre « Si tu peux… vas-y ! » qu’elles étaient vraies, que Gérard en avait vécu mille autres en plus ! Hier soir, j’ai ri comme je ne l’avais pas fait depuis longtemps, j’ai trouvé dans son livre la confirmation d’un vrai grain de folie, je me suis quand même un peu inquiété du regard des autres sur Gérard et sur l’aviation de transport : celui du grand public qui va acheter ce livre à la FNAC ou à Carrefour car son nom et sa tête sont connues depuis qu’il intervient sur BFMTV, mais aussi du regard de l’Autorité qui ne sait pas forcément tout ce qui se passe dans les avions. Il y a probablement prescription, heureusement car la franchise de Gérard et son impudeur sont incroyables. Il nous fait voir son coeur à nu au travers de 280 pages qui se lisent d’une traite et qui emmènent le lecteur dans un monde cosmopolite fait d’hommes célèbres, d’avions supers, d’amitiés fortes et d’aventures déraisonnables. Un livre écrit comme Gérard parle dans la vie : avec frénésie et beaucoup de cœur. A lire ! JC

Si tu peux… vas-y ! par Gérard Fledzer, 284 pages, 19,90 euros TTC, XO Editions

livre-aviation