Le Petrel est un ultraléger amphibie d’origine française, datant du milieu des années 1980. Originellement nommé Hydroplum II par son concepteur, Claude Tisserand, il est ensuite construit et commercialisé à grands frais par la Société Morbihannaise d’Aéro-Navigation ou SMAN. Des difficultés financières, consécutives à l’annulation de 40 commandes par l’Armée française (qui en utilisait déjà 2 ou 3 exemplaires dans les marigots de Guyane), obligent à une délocalisation de la production naissante. Après Billie Marine, c’est la brésilienne Idra Aeronautica, en 1997, qui reprend le flambeau. Parallèlement, le petit biplace est bâti sous licence au Canada. Il est rebaptisé SeaStar, par la compagnie Amphibian Airplane Canada ou AAC basée à Squamish (Colombie-Britannique). À titre indicatif, Transports Canada recense actuellement quatre SeaStar immatriculés en construction amateur, masse maxi : 599 kg. Désormais, c’est Scoda Aeronautica (Brésil) qui produit le modèle. Devenu Super Petrel LS (LS pour Light Sport), l’appareil s’exporte bien (hémisphères sud et nord). Aux États-Unis, celui-ci est distribué par la Super Petrel USA, sise à Ormond Beach Municipal Airport, en Floride (KOMN). C’est là que, en ce début juin, je m’apprête à l’évaluer : air, terre, eau, rien ne fait obstacle à cet excitant coucou !

[…]

L'actualité aéronautique