L’Etat impose le statu quo à Toulouse

L’Etat a finalement tranché dans le dossier de la poursuite de la privatisation  de l’aéroport de Toulouse : il ne cèdera pas ses 10,01% d’actions à la société Chinois Casil qui détient aujourd’hui 49,9% du capital. Les représentants de l’Etat ont finalement écouté les collectivités locales, Région, Département et Chambre de Commerce qui détiennent de leur…