Daher est un constructeur français heureux et hyperactif. Ses monoturbines TBM 910 et 930 se vendent bien et, même si les slogans de la maison, tel ce « Daher The ultimate speed machines » sont en anglais puisque l’essentiel du marché est américain, on aperçoit de plus en plus de TBM à Toussus-le-Noble, comme me le faisait remarquer récemment Nabil Bali, le handler boulimique de la plateforme de l’ouest parisien, qui destine son prochain et troisième hangar à la seule clientèle TBM, m’a-t-il dit. C’est plutôt encourageant, n’est-ce pas ? Il se passe toujours quelque chose à Tarbes mais les secrets sont jalousement gardés par l’ensemble du personnel, certes toujours affable et décontracté avec clients et visiteurs qui se sentent vraiment chez eux, libres de leurs mouvements dans l’usine, mais ne verront ou n’entendront que ce qu’on veut bien leur dire… jusqu’à la révélation. Voilà pourquoi, une fois encore, nous sommes invités à descendre à Tarbes par Nicolas Chabbert, senior vice president de l’Airplane Business Unit, un an après avoir essayé le TBM 910 avec son nouveau G1000 NXi. Nous espérons une surprise et, comme prévu, c’est le cas, nous allons voler sur la version 2018 du TBM 930, équipée d’un glass cockpit G3000 relifté en partie à la manière du NXi – c’est pourquoi il ne s’appelle pas ainsi – et dont le software offre de nouvelles fonctions utiles et intelligentes.

[…]