On imagine une salle blanche. Un opérateur programme la réalisation d’une pièce qui entre dans la fabrication d’un système avionique. Grâce à la modélisation, il ne faudra que quelques dizaines de minutes pour le concevoir et le produire en petite série en utilisant la fabrication additive. Le lendemain, nouvelle pièce, nouveau programme… Le contraire de la routine. Cette nouvelle forme de fabrication fait l’objet d’un développement soutenu depuis une petite décennie chez les grands constructeurs et équipementiers du secteur de la production aéronautique et industrielle. Pour être simple, il s’agit de la version industrielle des imprimantes 3D. Souvenons-nous que, désormais, les pièces fabriquées de cette façon dépassent le stade du prototypage ; certaines sont aujourd’hui certifiées et utilisées par des constructeurs ou des compagnies aériennes, pour des composants de moteurs notamment.

[…]

L'actualité aéronautique

Print Friendly, PDF & Email