Depuis une quinzaine de jours, les usagers du terrain de Lognes doivent se faire l’œil à un nouvel appareil qui s’est posé sur la piste. Un PS28 Cruiser de Sport Aviation est entré en liste de flotte au sein de l’école Aeroflight. L’appareil, on s’en souvient, avait été un des premiers avions d’origine légère à être certifié en CS-LSA, la nouvelle catégorie de certification de l’aviation légère. Le modèle est un biplace léger équipé d’un moteur Rotax 100 ch. Les responsables de l’école l’ont testé durant près d’un an à intervalles réguliers pour juger qu’il était assez démonstratif afin de servir en école. Ils voulaient un appareil moderne qui tranche avec les « vieux » Robin et autre Cessna 150. Pour cet investissement, ils ont utilisé le système de la location vente longue durée que l’entreprise Sport Aviation a mis en place à l’attention des clubs, une entreprise codirigée par Christian Stuck (Finesse Max) et Emmanuel Laurent (Aerotrophy), deux figures du monde de l’ULM. Cet investissement montre une tendance qui s’accentue : le recours à des avions venant de l’aviation légère pour réduire les coûts. En effet, la consommation de carburant devrait se situer aux alentours des 15 litres à l’heure, nettement moindre que celle des moteurs américains habituellement installés dans les appareils de l’aviation générale. Compte tenu de la hausse brutale du prix du carburant sur la plateforme de Lognes, c’est donc une façon de contenir les prix pour les pilotes qui souhaitent s’engager dans la voie professionnelle. Aeroflight sera très prochainement homologuée pour la formation professionnelle. Le PS28 sera utilisé pour la licence de pilote privé et la phase de mûrissement avant l’entrée en stage professionnel.