Un R44 équipé d’un double moteur électrique a effectué son premier vol dernièrement sur le terrain militaire de Los Alamitos en Californie. Le pilote, Rib Webb de OC Helicopter a volé moins d’une dizaine de minute mais il a atteint une vitesse de 80 kts à une altitude de 400 ft. Des chiffres certes modestes, mais en devenir surtout pour un projet ambitieux porté par un laboratoire américain Lung Biotechnology. Ce dernier souhaite concevoir un hélicoptère semi-automatique et électrique dédié à la livraison d’organes, soit un Electric Powered Semi autonomous Rotorcraft for Organ Delivery (EPSAROD). L’appareil est donc équipé d’un double moteur électrique triphasé, monté à la place du IO-540 Lycoming d’origine, cette solution, par sa redondance, lui assure une plus grande sécurité face à la panne moteur. Le montage du moteur électrique reprend l’essentiel de la cinématique du R44, mais il pèse cinq fois moins lourd, ce qui permet d’emporter 11 batteries Brammo au lithium polymère représentant environ 1100 lbs, soit près de 500 kilos. Le pilote d’essai n’a d’ailleurs pas remarqué de comportement différent d’un R44 classique. La mise au point de cette installation a commencé en janvier dans les locaux de Tier 1 Engineering, un bureau d’études essentiellement spécialisé dans le composite. Avec ses batteries actuelles, l’autonomie devrait être de 20 minutes de vol, soit 30 nautiques. À terme, les responsables du projet attendent une autonomie de 150 minutes de vol, dont 30 minutes de réserve pour une charge utile de près de 300 kg. Ni Robinson, ni le gouvernement américain ne sont impliqués dans ce projet d’appareil de livraison d’organes entre plusieurs hôpitaux.