Simcom’s, l’exploitant américain de simulateurs a reçu à l’occasion du salon US d’aviation d’affaires (NBAA) une cellule de TMB 930 afin qu’elle soit équipée et exploitée au sein de son centre basé à Orlando, en Floride. Ce n’est pas la première fois que le constructeur français fournit ainsi l’exploitant ; une première version du TB700 puis du 850 avait été livrée par le passé. C’est le constructeur de simulateur Frasca qui sera chargé d’équiper cette coque : elle disposera d’un Garmin 3000 avec radar météo, vision synthétique et un système de vision à 220 °. Ce simulateur ne sera pas un full motion (simu sur vérin) qui coûterait certainement aussi cher qu’un TBM 930 à l’heure de vol : dans ces conditions, autant utiliser l’appareil en réel. Il sera donc homologué en catégorie Flight training Device. En fait, ce simulateur sera principalement utilisé par les clients de Daher, puisque lors de l’achat d’un appareil, la formation est offerte par le constructeur pour deux pilotes, ce qui représente, pour les Etats-Unis, environ 90 formations par an. Cela pourrait augmenter à l’avenir si le transport public en monomoteur prenait son essor en France et en Europe. Et nous n’en sommes qu’aux balbutiements de cette forme d’exploitation. Le constructeur tarbais a bien reçu plusieurs dizaines de demandes de renseignements de tout horizon. Il est très vraisemblable que Frédéric Caussarieu, le «monsieur transport public en monomoteur» en France soit sollicité pour donner un avis, des conseils, voire des procédures. Rappelons que ce dernier dirige Vol Direct qui est l’entreprise pionnière dans le domaine en France.