Nous avons été les premiers au monde à faire voler un hélicoptère électrique. Sans la volonté de discrétion qui a entouré le projet, nous aurions grillé les Américains avant le vol de leur R44 électrique », déplore Édouard Maître, le dirigeant d’Heli Horizon, à Toussus, et officiellement pilote d’essai du Volta. À la mi-octobre a été présenté à Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, le prototype Volta qui est un hélicoptère monoplace équipé d’un double moteur électrique Brushless d’une puissance de 22 kW. Ségolène Royal, dont on connaît l’attachement à la protection de l’environnement, a mis un coup de projecteur sur ce projet porté conjointement par l’ENAC, la DGAC et un certain Philippe Antoine, concepteur de la machine et artisan de son passage à l’électrique (il était « thermique », auparavant). Édouard Maître a effectué une démonstration devant un parterre de journalistes et passionnés. Ce n’est rien de dire qu’il est convaincu du bien-fondé d’un hélicoptère électrique, notamment en matière de formation.

[…]