Après le vol en juillet d’un Extra 330 équipé d’un moteur Siemens, un nouvel appareil de voltige a pris l’air le 21 septembre en présence de Nicolas Ivanoff : le Silence Twister monoplace du constructeur allemand Silence Arcraft. Disponible en kit, en fait, il a été assemblé par deux pilotes : Thomas Pfammatter, pilote au sein de la compagnie aérienne suisse Air Zematt et Dominique Steffen, champion de voltige en paramoteur. Ces derniers, voulant promouvoir ce type d’avancée technologique qu’est la voltige en aviation électrique, ont constitué une société «hangar 55». À noter que l’appareil porte les couleurs de la marque de montre Hamilton. L’appareil devrait être capable de voler sont +6/-4 G avec une quarantaine de minutes de vol, donc 15 sont réellement consacrées à la voltige. La puissance du moteur varie de 80 à 100 kw ( 107 à 135 ch ), le poids maxi est de 420 kilos et le poids à vide est de 310, ce qui offre en comptant les batteries une charge utile de 110 kg pour le pilote. Le Twister, découvert il y a quelques années au salon Aero, est caractérisé par sa voilure elliptique, non sans rappeler celle du Spitfire. L’objectif des deux pilotes est naturellement de proposer un avion simple capable de préparer en partie au 1 er cycle et dont les coûts d’exploitation sont très en deçà de ceux des appareils de voltige thermique. L’autre avantage est naturellement la réduction du bruit, limité à celui de l’hélice… Le Twister affiche également ses performance : le rapport poids/puissance est de 4,2 kg par KW, soit 3,13 et une vitesse de croisière de 270 km/h. Il est équipé également d’un train fixe à voie étroite.