La principale compagnie low cost long-courrier du transport aérien français, XL Airways, mettra l’hiver prochain la province à portée des Antilles. C’est d’abord la Martinique et Fort-de-France qui seront accessibles au départ de Brest, Lille, Marseille, Nantes et Toulouse, cela au travers de vol sans escale, entre les 1er et 8 mai 2018. Dans la même période, c’est la Guadeloupe qui sera desservie avec des liaisons en provenance de Lyon et Marseille, elles s’ajouteront aux liaisons au départ de ces mêmes villes vers la Réunion. Paris sera, elle, reliée au soleil antillais à raison de 8 rotations par semaine. Elles seront assurées par des A330-200 et 300 de la compagnie en mono classe. Les tarifs seront de 499 euros avec « bagage, repas et divertissement » compris. Cette petite phrase sibylline fait allusion au point de vue de Laurent Magnin, le dirigeant d’XL Airways, sur la concurrence et notamment Norwegian. Il avait ironisé en démontrant que la communication de la compagnie norvégienne ne parlait du prix des billets aller. Le tarif de 179 euros pour un aller simple sur New York n’était pas, finalement très éloigné d’un coupon à 399 euros aller-retour de XL Airways sur la même destination (sachant que les touristes finissent toujours par revenir) mais avec une vraie prestation à bord. Aujourd’hui, la compagnie « la Compagnie » a intégré le groupe XL, une façon de dessiner pour Laurent Magnin une stratégie de consolidation qui, selon lui, fait cruellement défaut aux compagnies du pavillon français. La Compagnie est une start-up spécialisée dans le vol business long-courrier sur les USA. Le regroupement des deux compagnies obéit à une logique d’économies d’échelle. La gamme XL s’étoffe d’un nouveau produit tout en permettant à une jeune low cost de tenir le coup durant les premières années de lancement, la période de non-rentabilité. D’autant que la « Dreamjet » comme on appelle La Compagnie dans le groupe a tout d’une vraie low cost : un seul type d’avion et peu de personnel au sol. Pour cet hiver, XL Airways vient de terminer avec un taux de remplissage moyen de 92 %… Elle emploie 660 collaborateurs et transport 800 000 pax par an.