On connaît tous l’ingénierie aéronautique de Laurent Magnin, Pdg d’XL Airways, et de ses équipes, lui qui avait développé le concept de low cost long-courrier avant l’heure. Sans jamais en reprendre l’appellation que tout le monde connaît. Dans cette politique de défrichage du transport aérien, la compagnie française XL Airways inaugure aujourd’hui une liaison directe entre Paris-Charles de Gaulle et Jinan, la capitale de la province chinoise du Shandong. Un vol de nuit sera proposé chaque lundi tout au long de l’année, les vols retours quittant la Chine le mercredi pour une arrivée le même jour à Paris. XL Airways est la première compagnie à relier en direct l’Europe à Jinan, métropole regroupant 6 millions d’habitants et située à 400 km au sud de Pékin. La Ville des Fontaines est la première escale de la compagnie en Asie. Les vols sont opérés à bord d’Airbus A330-200 monoclasses équipés du système de divertissement sans fil XL Cloud. Pour le dirigeant : cette première liaison vers la Chine est une nouvelle étape dans la stratégie de développement du trafic incoming (flux de pax de l’étranger vers la France) pour la compagnie : « Après le succès rencontré depuis 10 ans sur nos lignes au départ des États-Unis et à bord desquels 40 % des passagers sont américains, nous nous attaquons au troisième plus gros marché de visiteurs étrangers d’Île-de-France. Nous allons capitaliser sur l’attractivité de la destination Paris et mettre sa desserte au cœur de notre stratégie ». 1,14 million de touristes chinois ont en effet séjourné à Paris en 2017, un chiffre en hausse de 17,8 % par rapport à l’année précédente.