Presque aussi gros qu’un CH 801, ce STOL – en français ADAC ou Avion à Décollage et Atterrissage Courts – est une version XL du CH 750, lui-même une émulation du fameux CH 701. Tout comme ses prédécesseurs, le CH 750 Super Duty possède un design volontairement à part. C’est une sorte de Jeep du ciel aux arêtes vives et à la quincaillerie apparente. Un style ne laissant personne indifférent ! Force est de constater que le concept est vendeur. Preuve en est, la cohorte de CH 701 originaux volant dans le monde, plus les quelques milliers de contrefaçons et d’ersatz disséminés çà et là. Depuis sa sortie, mi-2017, le Super Duty a déjà séduit une trentaine de clients. En février, Zenair Ltd. (Midland, Ontario) et Zenith Aircraft (Mexico, Missouri) commençaient les premières livraisons. À l’instar de ses prédécesseurs, le Super Duty – nom de baptême, trouvé par Mathieu Heintz, président de Zenair Ltd. et heureux propriétaire d’un Ford F150 Super Duty – se bâtit avec des éléments en alliage aéro. Ceux-ci sont taillés et percés sur deux découpeuses CNC, à  contrôle numérique. Cette robotisation permet de normaliser la majorité des pièces. Alors qu’en 1986 – date de sortie du CH 701 – un constructeur amateur mettait plusieurs jours pour assembler une dérive verticale monobloc, aujourd’hui, un module similaire de CH 750 Super Duty s’exécute sans souci en 4 ou 5 heures.

[…]