Il aura fallu presque 16 mois d’essais et un dialogue qualifié de « constructif » par le « boss » Bruno Guimbal, pour que Transport Canada accorde, le 10 février, sa certification au Cabri G2, l’hélicoptère léger conçu à Aix-les-Milles. C’est donc la onzième certification internationale pour le G2 qui connaît un succès ininterrompu depuis son arrivée sur le marché des appareils certifiés légers. Après les USA, le Canada est une étape importante, tant l’usage de l’hélicoptère y est répandu, à la fois sur le plan de l’exploitation et sur celui de la formation. Les écoles sont nombreuses et l’hélicoptère, même avec deux places, y est utilisé pour diverses missions comme le suivi du trafic routier ou la surveillance, voire encore la recherche d’activités délictueuses. Le Canada est également un territoire où est implanté depuis longtemps, l’un des concurrents principaux du Cabri, le R22… Avant la présence d’Hélicoptères Guimbal à Heli-expo, à Dallas en mars, le constructeur vient de livrer son premier Cabri canadien à Mischa et Sancho Gelb, dirigeants de British Columbia Helicopters, le premier d’une commande de deux machines. A ce jour, 190 Cabri G2 ont été livrés dans 28 pays et la cadence de production évolue doucement avec désormais 5 Cabri par mois. 70% de la flotte est exploitée de manière professionnelle, l’appareil a accumulé 120 000 heures de vol sans blessé à son compte. La première certification a été obtenue en 2007 en Europe, le sésame américain en 2015.