Au sommaire ce mois-ci dans votre magazine :

Cirrus SF50 Vision Jet

Après dix années de développement, les livraisons de Cirrus Vision ont commencé, les premiers monomoteurs à réaction d’aviation g...

Lire l'article

France Air Expo

France Air Expo, le salon itinérant organisé par Didier Mary, s’est tenu cette année à Lyon-Bron. Soleil aidant, l’organisateur a ...

Lire l'article

Quels récepteurs satellites ?

Depuis des années, nous envions les pilotes américains qui ont la faculté, pour une somme modique, de recevoir la météo dans leurs co...

Lire l'article

C’est l’été, coavionnez !

Le coavionnage by Wingly connaît un franc succès hors frontière. La France devrait rattraper son retard dès lors que le Conseil d’Éta...

Lire l'article

Catalogue ULM de Blois

Cela fait maintenant une bonne quinzaine d’années que le milieu ULM connaît un essor ininterrompu. La souplesse réglementaire voulue pa...

Lire l'article

Edeis

M. Castel a publié une tribune libre dans le dernier numéro d’Aviation et Pilote visant à nuire au groupe Edeis, qui gère 18 aéroport...

Lire l'article

Grass Cockpit Warter Tour

Le Challenge Grass Cockpit – Warter Aviation Tour s’est déroulé sur deux jours, les 16 et 17 juin. Au programme : des posés-déco...

Lire l'article

Projet Boost, la réponse d’Air France

Enfin. Après des mois de discussions, le projet de compagnie à coûts réduits Boost, bientôt Joon, a reçu le feu vert des pilotes du SN...

Lire l'article

Volez aussi… en France !

À Gaillac, le long de la piste en herbe jaunie par le soleil, abrité sous un parasol, un ordinateur portable allumé devant moi, j’observais le ballet des concurrents du Grass Cockpit, une centaine de jeunes et « vieux » pilotes allant et venant, dans l’excitation du dernier levé de drapeau de cette compétition écologique, fraternelle et bon enfant. Je rêvassais quand la voix espiègle de Jean-Jacques Turlot, président de l’Aéro-Club Aviatik Mulhouse, filtrée à travers ses orgueilleuses bacchantes, m’a fait sursauter : « Comment va Monsieur le sous-préfet? » Il n’y avait ni petit bois de chênes verts, ni oiseaux, ni violettes, ni source sous l’herbe, j’étais en t-shirt et non en habit brodé, je ne suis pas sous-préfet mais j’ai alors compris qu’il me fallait profiter de l’instant, qu’il n’y aurait pas d’article sur le Salon France Air Expo, du moins dans le magazine de juillet.

Je l’avais pourtant promis à l’obstiné Didier Mary, organisateur méritant quand on se souvient de ses derniers salons de l’aviation, ceux de Pontoise et d’Abu Dhabi, noyés sous les flots du dérèglement climatique. Didier a eu raison de s’acharner car celui de Lyon-Bron a été une parenthèse aussi ensoleillée que réussie dans le monde violent que nous connaissons, avec de la passion, des rencontres pleines de souvenirs et riches en promesses, de l’amitié et du rire partout, des échanges fructueux, des pilotes et des exposants satisfaits, un peu de business et des projets du côté de l’AOPA, du GIPAG, de l’OSAC… Didier devra attendre le mois prochain, du moins si les ours blancs ne m’ont pas dévoré car je fais un saut éclair au Spitzberg vendredi pour y accompagner une petite poignée de lecteurs intrépides.

Didier Mary me pardonnera, l’aviation est exigeante, c’est ainsi. Pour ceux qui ont manqué les deux précédentes éditions, le Grass Cockpit est un rassemblement de pilotes intelligent. Inventé par Philippe Favarel, un homme avisé mais sans moyens – il boucle généralement son budget à la dernière seconde et de façon quasi miraculeuse – ce challenge de précision traverse la France le temps d’un très long week-end, en ne se posant que sur de l’herbe. D’où le jeu de mots farfelu Grass Cockpit qu’il a inventé et qui m’a consterné quand il l’a testé auprès de ses amis. J’avais tort.

Les pilotes volent à l’heure Breitling, se dirigent avec la précision Garmin et ils consomment le moins possible de 100LL Warter, généreusement offerte par le pétrolier polonais qui piétine le gazon de Total avec son carburant moins cher. 13 000 litres divisés par 40 avions, cela fait 80 litres par jour de vol, c’est plutôt raisonnable pour les milliers de nautiques parcourus à quatre par avion.

Le Grass Cockpit, c’est pour une fois de l’aviation à haute dose alors qu’elle se consomme hélas à dose homéopathique. C’est la découverte de richesses oubliées des pilotes des grandes métropoles. Des endroits charmants où le sous-préfet d’Alphonse Daudet aurait pu effectivement être surpris couché sur le ventre, débraillé comme un bohème et faisant des vers : Châteauneuf-sur-Cher, Jonzac, Thouars, Gaillac, Montendre, Eyguières… Des installations souvent modestes, des présidents de club jupitériens, des bénévoles philosophes et des rencontres ahurissantes, telle celle avec Jack Nortier, un pistard bénévole, propriétaire d’un CP 80, qui m’avait assisté avec intelligence lors une course aérienne, que je n’avais pas croisé depuis 27 ans, auquel je pensais souvent et que j’ai pu enfin serrer avec force dans mes bras. Ou bien celle avec la joyeuse Khatel Boulanger, vainqueur du challenge, avec laquelle je n’avais jamais devisé alors que nous partagions la même amitié profonde pour Jacques Delafaye, l’ancien président de l’AC de l’Hérault. Et des dizaines d’autres encore…

L’aviation en France est généreuse et splendide. Alors, profitez de vos vacances d’été pour vous envoler. Sans forcément aller loin, ni de casser votre tirelire, il y a partout des aérodromes un peu oubliés, sans tour de contrôle, sans grillage, avec des pilotes heureux et passionnés qui espèrent simplement vous voir atterrir chez eux.

Jacques Callies

Actualités

Carnets de vol

Les récits de nos lecteurs

  • LIRE CE RÉCIT
    Convoyeur de TBM
    Le ferry pilot fait partie d’une espèce privilégiée. Il reste le seul professionnel payé pour piloter des avions de tous types, dans des conditions compliquées, partout à travers la planète. Jacques Callies a voyagé vers Miami en TBM 930 aux côtés de Jacques Raissiguier, dit Jack.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Let's fly away to the sun !
    Partir à l’aventure le nez au vent ou plutôt tourné vers le soleil, sans effectuer aucune réservation, tel a été le choix de Fred et de Nico cette année. Une sage décision quand on pratique le voyage VFR puisque leur tour de France s’est transformé en navigation vers la Suède.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Iles Feroe, Vagar, si désiré
    Vágar, le seul aérodrome des Îles Féroé, est l’escale rêvée lorsque l’on vole vers l’Islande. Malheureusement, pluie et brouillard recouvrent le secteur 260 jours par an en moyenne. Le rêve de Jacques Callies était donc de pouvoir enfin s’y poser. Récit d’un vol assez compliqué.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Le Cap Nord à tire-d'aile
    Propriétaire d’un TB20, Colombo Vandi a entrepris avec Agnès un périple dont ils rêvaient : rejoindre le Cap Nord, dans le comté de Finnmark, en Norvège. Ils ont décollé de Fano, en Italie, destination l’aéroport de Valan-Honningsvag.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Le Tour d’Écosse
    Frédéric Braun et ses amis, pilotes privés hélicoptères, décident de sortir de leurs habituelles navigations pour aller plus loin : destination l’Ecosse. Ils sont partis à six en juin avec deux Robinson R44.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    De Miami à San Francisco
    Vincent et Thomas, après avoir passé leur ATPL en Angleterre, ont décidé de monter leurs heures aux États-Unis. Ce choix les a conduits à traverser le pays d’est en ouest en Cessna 152. Un voyage de 19 jours avec 5 800 Nm parcourus en 88 heures de vol.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Voyager pour monter ses heures: Charleroi Marrakech
    Donald et Bastien, en formation pour devenir pilotes de ligne, entreprennent de rejoindre le Maroc en PA-28 depuis la Belgique pour monter leurs heures de vol. Ils sont partis 11 jours et ont effectué 36 h 54 min de vol.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Et si vous décolliez sur les traces de Saint-Ex ?
    Directeur du Rallye Toulouse Saint-Louis, Jean-Jacques Galy aimerait vous entraîner à votre tour à travers le continent africain jusqu’à Dakar. Il raconte avec passion Daurat, Mermoz, Saint-Exupéry… et tous les autres, bien vivants cette fois, qui ont suivi la dernière édition.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Découvrir l'Australie en C172
    CARNET DE VOL Découvrir l'Australie en C172 Par Régis Hua-Van, Photos de l'Auteur et Josiane Ayant la chance d’avoir de temps à autre 48 heures d’escale à Melbourne, je réalise le rêve de beaucoup de Français attirés par les contrées lointaines. Avec ses 17 000 km depuis Paris, Melbourne répond donc à ce critère d’éloignement et...
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Voir Tan-Tan...
    Quiconque s’intéresse aux « choses de l’air » s’intéresse aussi à ceux et celles qui construisirent la saga aéronautique. Quand, en plus, le terrain de leurs aventures n’est pas si éloigné, Tan-Tan, alors on prend son atlas et on ouvre Google Earth, puis on regarde un peu plus en détail les...
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Vers les Cyclades
    Elie Bensimhon a rejoint le Rallye Aero France pour sa 21e édition: destination les Balkans et la Grèce. Soleil, mer bleu azur et culture étaient au rendez-vous.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Oléron, Terre d'envol
    L’île d’Oléron au bord du pertuis d’Antioche est une destination estivale appréciée. Entre les pilotes de passage et les aviateurs autochtones. La découverte d’une (presque) île par les airs est une invitation au voyage. Les Ailes Oléronaises vous accueilleront autour d’une bière locale!
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Cap sur les Shetland
    En juin, dix pilotes de la Flying Badgers Team ont décidé de rejoindre les îles Shetland en passant par les îles françaises de l’Atlantique, les îles Anglo-Normandes, l’Irlande et les îles Hébrides, et un retour par l’Angleterre.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Rallye Aéro-France 2014 : Espagne Portugal
    Après le fabuleux voyage en Israël que Rallye Aero France avait réalisé en 2013, et l'intense préparation qui l’avait précédé, nous avions décidé pour 2014 de faire un parcours plus court, plus simple à organiser. De plus, pour les 20 ans de l’organisation, pourquoi ne pas revenir là où...
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    LE CAP NORD EN R22
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Duis mattis luctus odio id tempor. In metus nulla, auctor eget pharetra ac, sagittis id felis. Mauris rhoncus, diam id vehicula rutrum, lectus arcu porta quam, eget feugiat erat nulla sit amet augue. Praesent a urna non enim varius placerat.
    Lire la suite...
Vol de nuit