FAE AVRIL 2017 – BANNIERE

Au sommaire ce mois-ci dans votre magazine :

Daher TBM 910

Daher a mis sur le marché la nouvelle version de son TBM. Sans se faire prier, Jacques Callies est allé découvrir en vol la nouvelle av...
Lire l'article

Bourget 2017

Le « Paris Air Show » 2017 devrait certainement battre des records de fréquentation. Dès la fin octobre 2016, le salon affichait c...
Lire l'article

Nos coups de coeur

Piper, Beechcraft, Daher, Mooney, Tecnam, Diamond, Apex, Flight Design, Sonaca, Vulcanair, Embraer, Aveko, Tomark, BRM, Pipistrel, etc. Ap...
Lire l'article

Acheter un aéronef

Pour bien préparer les salons de l’été, voici un guide d’achat qui vous renseignera sur les démarches à effectuer tout en vous donn...
Lire l'article

ForeFlight + Jeppesen

Dans le monde des applications de préparation de vol et de suivi de navigation, les annonces s’accélèrent. Les poids lourds du domaine ...
Lire l'article

La formation des pilotes de transport militaire

En songeant à l’armée de l’Air, le grand public pense trop souvent aux pilotes de chasse. Parmi les autres branches, celle des pilotes...
Lire l'article

J’ai piloté au HUD

Le Centre d’Instruction des Equipages de Transport d’Orléans-Bricy abrite un A400M FFS, simulateur sur mesure signé Thales. Jacques Ca...
Lire l'article

Pilote d’essai en aviation générale

Les pilotes d’essai ont été bien médiatisés avec la saga Airbus qui met facilement son personnel en avant. Mais il en existe égalemen...
Lire l'article

La photographie aérienne

À l’heure où tout le monde peut devenir photographe à l’aide d’un simple smartphone, on pourrait croire l’exercice facile. En ré...
Lire l'article

La maintenance à tout prix

Jean-Pierre Ramelet a été mécanicien moteur dans l’armée de l’Air avant d’entrer chez Air Inter avec la casquette de mécanicien a...
Lire l'article

Les stages sélection compagnie

Les stages de préparation aux tests en compagnie peuvent aider les candidats à mieux aborder cette échéance professionnelle importante q...
Lire l'article

Les Russes à la conquête du monde

La Fédération Française de Giraviation a accueilli en avril, au Touquet, un équipage russe qui fait le tour du monde à bord d’un hél...
Lire l'article

Balade à Mutxamel

Guillaume Jarysta, fondateur de l’Avion privé, partage une navigation réalisée entre Toussus-le-Noble et Mutxamel, en Espagne, sur une ...
Lire l'article

Nicolas Hulot aime l’aérien

Cela sert-il de tutoyer des Élus de la République ? On n’en sait rien mais on se tutoie parce que nous sommes pilotes et que, parfois, cela permet des relations personnelles plus directes. Je pense bien sûr à notre ami Bruno Le Roux, député et ministre « éclair » de l’Intérieur, qui a porté efficacement quelques dossiers pour notre aviation, ainsi qu’à d’autres parlementaires sur les dossiers épais de la relance de l’aviation générale ou de la défense des aérodromes. Cela pouvait prendre la forme d’un soutien directe à la Chambre, avec invitations au Palais pour nous assurer de leur appui et participation à nos congrès et Fly-In, une façon aussi pour eux de rencontrer parfois un électorat de pilotes mal aimés.

Mais ce n’est pas parce que je tutoyais autrefois Nicolas Hulot que sa nomination comme ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, avec Élisabeth Borne comme ministre déléguée aux Transports, a fait naître chez moi l’espoir que l’aérien allait se voir réhabilité.

Rien que le nom de son ministère fait peur ! Mais, au moins, je suis soulagé de voir passer à la trappe l’autocrate Ségolène Royal, comme Nathalie Kosciusko-Morizet avant elle. Deux ministres incapables de prononcer devant un parterre de présidents les mots « transport aérien, compagnie aérienne, Air France, Dassault, Airbus, etc. », ni d’évoquer ce qui touche à la vie ordinaire de millions de gens et à l’emploi de centaines de milliers d’autres ; ne parlons même pas de l’aviation générale qui ne représente « que » 4 milliards d’euros de CA et « seulement » 20 000 emplois.

À mon sens, ces deux politiques-là n’auraient jamais dû s’occuper de transport. De la même manière qu’on ne fait pas entrer un loup dans la bergerie car le moral des moutons s’en ressent, il ne faut pas mettre des populistes traqueurs de signature carbone aux transports aériens, du moins tant que l’endurance de l’avion électrique dépend de la longueur de la rallonge qui le lie à sa prise.

Notre espoir aujourd’hui, c’est que Nicolas Hulot connaît l’aviation, il l’aime, il l’a longuement pratiquée comme privé en tant que pilote ULM, hélico et avion : « J’aime le pilotage pur, sans contrainte. Avec mon ULM, je décolle de l’eau, je vais aux Îles Chausey, je ne demande rien à personne. En montagne, j’ai un peu ce sentiment-là. » nous avait-il déclaré il y a 30 ans…

Nicolas Hulot a aussi pratiqué l’aviation comme professionnel : « A la télévision, ma motivation c’est avant tout l’image et l’esthétisme. Eh bien, c’est simple, l’aéronautique rend tout beau. Survolé, le plus triste des paysages va avoir un côté éclatant. Dans des régions grandioses, cela devient un vrai show. C’est pourquoi j’use et abuse des choses qui volent. Comme j’ai une grande panoplie qui va de l’autogire à l’Alpha Jet en passant par le ballon et le delta, j’en profite au maximum […] Les gens découvrent un engin, une pratique, un savoir-faire et ça, ils adorent ! Ils ont peut-être l’impression que je me fais plaisir mais ils partagent mon plaisir, mon émotion […] Je leur explique que cela s’apprend, que c’est amusant, que cela vaut le coup de se donner la peine pour cela. Lorsque je leur montre une discipline qu’ils ne connaissent pas, les téléspectateurs se disent : « Si Hulot le fait avec ses 53 kg tout mouillé, je peux le faire moi aussi ». Je ne veux pas mettre de barrière, je veux être incitatif. »

Eh bien, on compte donc sur toi, Nicolas, pour porter une attention bienveillante sur l’aviation générale, encourager l’apprentissage du pilotage des jeunes par des aides, bloquer Notre-Dame-des-Landes, interrompre la politique de fermeture des aérodromes secondaires indispensables à la collectivité, en finir avec la disparition des points de passage frontaliers, etc.

Au nom de tous ceux qui privilégient le tutoiement au port de la cravate, au nom de nos lecteurs, nous te souhaitons des vents favorables. Nous sommes prêts à t’aider à rendre à notre aviation – déjà écologiquement responsable à chaque fois qu’elle le peut – toute la place qu’elle devrait avoir dans ton ministère.

Actualités

Carnets de vol

Les récits de nos lecteurs

  • LIRE CE RÉCIT
    Convoyeur de TBM
    Le ferry pilot fait partie d’une espèce privilégiée. Il reste le seul professionnel payé pour piloter des avions de tous types, dans des conditions compliquées, partout à travers la planète. Jacques Callies a voyagé vers Miami en TBM 930 aux côtés de Jacques Raissiguier, dit Jack.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Let's fly away to the sun !
    Partir à l’aventure le nez au vent ou plutôt tourné vers le soleil, sans effectuer aucune réservation, tel a été le choix de Fred et de Nico cette année. Une sage décision quand on pratique le voyage VFR puisque leur tour de France s’est transformé en navigation vers la Suède.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Iles Feroe, Vagar, si désiré
    Vágar, le seul aérodrome des Îles Féroé, est l’escale rêvée lorsque l’on vole vers l’Islande. Malheureusement, pluie et brouillard recouvrent le secteur 260 jours par an en moyenne. Le rêve de Jacques Callies était donc de pouvoir enfin s’y poser. Récit d’un vol assez compliqué.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Le Cap Nord à tire-d'aile
    Propriétaire d’un TB20, Colombo Vandi a entrepris avec Agnès un périple dont ils rêvaient : rejoindre le Cap Nord, dans le comté de Finnmark, en Norvège. Ils ont décollé de Fano, en Italie, destination l’aéroport de Valan-Honningsvag.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Le Tour d’Écosse
    Frédéric Braun et ses amis, pilotes privés hélicoptères, décident de sortir de leurs habituelles navigations pour aller plus loin : destination l’Ecosse. Ils sont partis à six en juin avec deux Robinson R44.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    De Miami à San Francisco
    Vincent et Thomas, après avoir passé leur ATPL en Angleterre, ont décidé de monter leurs heures aux États-Unis. Ce choix les a conduits à traverser le pays d’est en ouest en Cessna 152. Un voyage de 19 jours avec 5 800 Nm parcourus en 88 heures de vol.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Voyager pour monter ses heures: Charleroi Marrakech
    Donald et Bastien, en formation pour devenir pilotes de ligne, entreprennent de rejoindre le Maroc en PA-28 depuis la Belgique pour monter leurs heures de vol. Ils sont partis 11 jours et ont effectué 36 h 54 min de vol.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Et si vous décolliez sur les traces de Saint-Ex ?
    Directeur du Rallye Toulouse Saint-Louis, Jean-Jacques Galy aimerait vous entraîner à votre tour à travers le continent africain jusqu’à Dakar. Il raconte avec passion Daurat, Mermoz, Saint-Exupéry… et tous les autres, bien vivants cette fois, qui ont suivi la dernière édition.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Découvrir l'Australie en C172
    CARNET DE VOL Découvrir l'Australie en C172 Par Régis Hua-Van, Photos de l'Auteur et Josiane Ayant la chance d’avoir de temps à autre 48 heures d’escale à Melbourne, je réalise le rêve de beaucoup de Français attirés par les contrées lointaines. Avec ses 17 000 km depuis Paris, Melbourne répond donc à ce critère d’éloignement et...
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Voir Tan-Tan...
    Quiconque s’intéresse aux « choses de l’air » s’intéresse aussi à ceux et celles qui construisirent la saga aéronautique. Quand, en plus, le terrain de leurs aventures n’est pas si éloigné, Tan-Tan, alors on prend son atlas et on ouvre Google Earth, puis on regarde un peu plus en détail les...
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Vers les Cyclades
    Elie Bensimhon a rejoint le Rallye Aero France pour sa 21e édition: destination les Balkans et la Grèce. Soleil, mer bleu azur et culture étaient au rendez-vous.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Oléron, Terre d'envol
    L’île d’Oléron au bord du pertuis d’Antioche est une destination estivale appréciée. Entre les pilotes de passage et les aviateurs autochtones. La découverte d’une (presque) île par les airs est une invitation au voyage. Les Ailes Oléronaises vous accueilleront autour d’une bière locale!
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Cap sur les Shetland
    En juin, dix pilotes de la Flying Badgers Team ont décidé de rejoindre les îles Shetland en passant par les îles françaises de l’Atlantique, les îles Anglo-Normandes, l’Irlande et les îles Hébrides, et un retour par l’Angleterre.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Rallye Aéro-France 2014 : Espagne Portugal
    Après le fabuleux voyage en Israël que Rallye Aero France avait réalisé en 2013, et l'intense préparation qui l’avait précédé, nous avions décidé pour 2014 de faire un parcours plus court, plus simple à organiser. De plus, pour les 20 ans de l’organisation, pourquoi ne pas revenir là où...
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    LE CAP NORD EN R22
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Duis mattis luctus odio id tempor. In metus nulla, auctor eget pharetra ac, sagittis id felis. Mauris rhoncus, diam id vehicula rutrum, lectus arcu porta quam, eget feugiat erat nulla sit amet augue. Praesent a urna non enim varius placerat.
    Lire la suite...
TOTAL CARTE MAI 2017