Aviation-et-Pilote_avion

De la même manière qu’on n’oubliera jamais sa première histoire d’amour, vous aimerez inconditionnellement les Cessna, même s’ils paraissent disgracieux avec leur aile haute lourdement haubanée, même s’ils sont un peu plus lents qu’on ne le souhaiterait, simplement parce que vous avez commencé votre apprentissage de pilote privé sur un Cessna 150. Il n’y a pas de quoi en avoir honte, je fais moi aussi partie du club des amateurs de « l’avion à mettre en toutes les mains » ; de plus, le temps a démontré que la facilité n’avait pas fait de nous des pilotes plus mauvais que les autres, et ce n’est pas sans raison non plus que Cessna Aircraft est le constructeur qui a produit le plus d’avions légers au monde.

Si vous détestez les Cessna, c’est parce que vous avez débuté sur un Robin, peut-être même sur un Jodel à train classique sous-motorisé, et que vous avez un faible pour les ailes basses et les avions au meilleur rapport puissance/performances possible. On ne peut évidemment pas vous en vouloir pour ce choix, d’autant que, peut-être, vous volez aujourd’hui par tous les temps au minimanche d’un Cirrus SR22. Mais voilà une occasion de regarder d’un œil différent un avion aile haute à train classique, sans hauban, dessiné en 1941 par le vénérable constructeur de Wichita qui entre cette année dans son 90e printemps.

[…]