Aviation-et-Pilote_Maintenance-aeronautique

Les prémices de la réponse se trouvent dans un seul mot : connaissance ! Si vous ne connaissez pas votre avion, votre atelier et son personnel, les paramètres techniques, réglementaires – ajoutez-y quelques onces de bon sens, vous êtes dans la situation idéale pour connaître les surprises qui sont rarement agréables. Avec l’expérience glanée au cours des années en tant que propriétaire et journaliste aéronautique, voici un petit vade-mecum qui devrait vous permettre d’éviter des ennuis prévisibles.

Trop souvent, les propriétaires n’ont pas une vision claire des opérations de maintenance obligatoires. Que ce soit pour des raisons d’usure liée à l’utilisation réelle ou pour respecter un calendrier d’inspections, votre avion, votre avionique et, évidemment, le moteur, doivent subir des visites à des moments précis de leur vie. Qui dit moment précis dit prévisible. Il est donc essentiel de connaître parfaitement le programme d’entretien de votre monture et de savoir quels sont les sous-ensembles concernés par une révision périodique. Cela évite les surprises et permet de budgéter à l’avance, voire de faire jouer la concurrence sans être pressé par le temps. Pensez aussi à « caler » les visites pendant les périodes de moindre utilisation de l’avion ou aux moments où les ateliers ne sont pas submergés par les propriétaires qui préparent l’arrivée de l’été.

[…]