Par notre instructeur Stéphane Hunault.

Vous décidez d’aller faire un petit vol local, juste comme ça. Pour profiter de cette belle journée. Oh pas loin, rien qu’un petit tour autour du terrain. Rien de compliqué. Comment préparez-vous ce vol ?

Il y a quelques semaines, une série d’incidents graves m’ont été signalés par l’exploitant d’un aérodrome non contrôlé sur lequel une grosse inspection de la piste en dur avait été programmée. Un NOTAM avait été diffusé qui disait clairement : «Piste en dur fermée».

atterrissage

Cette dernière est un peu particulière : elle est longue et bosselée. Au point d’arrêt, le pilote d’un monomoteur ne peut pas voir au-delà des 300 premiers mètres. Le plus grave de ces incidents concerne le premier jour des travaux. Des camions labo étaient sur la piste quand un avion annonce tranquillement son alignement et son décollage… depuis la dure! Heureusement, un instructeur en vol à ce moment-là l’a arrêté de justesse. Pendant la conversation qui s’est engagée entre les deux, il est apparu très clairement que le pilote n’avait pas consulté les NOTAM avant de partir. La consultation des NOTAM n’est pas réservée aux navigations. Même pour une séance de tours de piste ou un local, ils peuvent s’avérer cruciaux pour votre sécurité… et celle des autres ! Dans un autre domaine, finalement pas si éloigné du notre, Eric Tabarly avait l’habitude de dire qu’aujourd’hui «on a fait du bon bateau». Et vous ? Souhaitez-vous juste aller voler ou bien faire «du bon avion»?