C’est officiel, Chalair fera voler ses ATR sous ses propres couleurs : elle vient d’ouvrir, le 2 juillet, la ligne Limoges Lyon en ATR 42. Une nouvelle étape dans la mue qu’Alain Battisti, le dirigeant de la compagnie et également patron de la Fédération nationale de l’aviation marchande ( FNAM ), opère pour sa compagnie. Pour l’heure, c’est avec un modèle 320 qu’est opérée la desserte avant de passer rapidement sur ATR 42-500, plus moderne et plus économe. Alain Battisti souhaite développer à Limoges un pôle aérien en prévision de la desserte Limoges-Orly. En effet, cette ligne fera l’objet d’une délégation de service public (OSP), comme l’avait annoncé Jean-Baptise Djebarri, député LRM, mais surtout pilote de ligne ex-AstonJet. Le jeune entrepreneur est devenu en quelques mois un des experts « transport » de la nouvelle assemblée. Chalair se positionnera sur l’appel d’offres vers la capitale avec des ATR 42-500, trois devraient intégrer la flotte d’ici l’année prochaine. Alain Battisti espère pouvoir proposer un billet AR à environ 150 euros. Des lignes saisonnières seront également assurées au départ de Limoges vers Nice, Ajaccio et Bastia. Par ailleurs, on sait que l’ATR est économe avec une faible empreinte environnementale. Enfin, un ATR 72-500 arrivera dans la compagnie à court terme, il sera affecté aux vols à la demande, plus exactement des vols ACMI pour d’autres compagnies françaises qui utilisent l’ATR, on pense à HOP ! mais également à Air Corsica ou encore d’autres compagnies à l’étranger. À terme, une trentaine de personnes seront basées à Limoges. La compagnie n’abandonne pas le secteur Beech 1900, elle vient de recevoir son 9e modèle. Pour cette croissance, la compagnie a procédé à des recrutements : une partie des équipages vient de la promotion interne ( 5 cdb et 3 copilotes ), le reste venant de l’extérieur. À noter que la compagnie portugaise Leasefly exploitant également des ATR et appartient à Chalair continue ses vols sur son territoire.