À quand un Rotax 915 iS dans un DR 400 ? La question a été posée dernièrement par un pilote sur le site de Robin Aircraft. Réponse du constructeur : le projet ne manque pas d’intérêt, mais pour le moment Wait and see. La solution paraît, en effet, pertinente pour remplacer le bon vieux Lycoming 118 ch. Si la réponse ne vient pas de Robin Aircraft, elle pourrait venir de Nogaro Aviation. On sait en effet que cet atelier du Gers a obtenu un STC pour l’installation d’un Rotax 912 iS sur une cellule d’occasion (ou neuve ) d’un DR 400. Toute cette installation a été réalisée en interne avec l’aide d’un bureau d’études pour le calcul du bâti-moteur. L’avionique n’est pas modifiée excepté l’ajout d’un contrôleur de marque Flight System. Les performances sont intéressantes : meilleure consommation, meilleures perfo, plus silencieux et disposant d’une injection efficace… Le prix de ce retrofit est d’environ 50 000 euros HT, comprenant le moteur, l’hélice, l’échappement, le réducteur et l’installation. Le coût d’un Lycoming (avec son installation) est d’environ 30 000 euros, mais Gilles Aurensan, le responsable de Nogaro Aviation, estime que 30 euros par heure maxi peuvent être économisés avec le Rotax par rapport au Lycoming. Pour un club qui tourne à 700 heures par an, le surcoût est compensé en un an ! Le plus intéressant est que le STC prévoit le montage du prochain 915 iS. Tout est prêt, il ne manque plus que le moteur que Rotax ne devrait pas trop tarder à fournir. La procédure sera simplifiée, elle prendra donc moins de temps, ce qui permettra de mettre le 915 plus vite sur le marché. Quant à Robin Aircraft, une solution pourrait être d’acheter le STC, comme cela a été déjà été fait pour Thierlert, et commencer à produire des DR400 neufs avec les 915 iS.