Après deux années d’existence, et à l’aube du retour du coavionnage en France grâce aux récentes évolutions réglementaires favorables, nous vous proposons de vous envoler avec Wingly de l’autre côté du Rhin et de la Manche pour y prendre la température du coavionnage où cette start-up française réalise – plus pour longtemps, du moins nous l’espérons – encore 95 % de son activité. Rappelons le constat de base des jeunes cofondateurs de cette société de coavionnage, Bertrand Joab-Cornu et Emeric de Waziers, qui était d’une simplicité biblique : de trop nombreux pilotes privés volent avec des sièges vides, ils adorent pourtant partager leur passion, ils sont de facto intéressés à partager leurs frais de vol pour diminuer le coût de l’heure de vol. Pourquoi alors ne pas utiliser le numérique pour dynamiser un secteur dont le nombre d’heures de vol a chuté de 40 % depuis 1990 ? La plate-forme Wingly a donc été créée dans ce but, n’importe quel pilote pouvant « poster » un vol après son inscription, du moins une fois que Wingly a validé sa licence et son certificat médical.

[…]